Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, raconte dans une interview récente pour CNN qu’il souhaiterait voir les jeunes de moins de treize ans sur les réseaux sociaux comme Facebook, pour leur éducation.

Pour ce PDG de 27 ans qui n’a jamais complété ses études supérieures, l’éducation va beaucoup se développer sur les réseaux dans les prochaines années. « A l’avenir, les logiciels et la technologie vont permettre aux jeunes d’apprendre beaucoup de leurs camarades de classe », a affirmé Zuckerberg. Il met par exemple en avant l’émulation qui peut se créer si des élèves voient leurs camarades réviser en ligne.

20.000 profils de mineurs supprimés chaque jour

Actuellement, Facebook supprime chaque jour près de 20.000 comptes d’utilisateurs de personnes mineures. Car la loi américaine empêche les sites collectant des données personnelles de laisser s’inscrire des jeunes de moins de 13 ans. Mais Zuckerberg est déterminé à changer les choses. « Il s’agit d’un combat que je mènerai », prévient-il. « Ma philosophie c’est qu’en matière d’éducation, il faut commencer très jeune ».

Reste à définir quelle « éducation » Facebook peut bien offrir aux enfants. Sur ce sujet, Zuckerberg attend de voir : « A cause des restrictions, nous n’avons même pas entamé ce processus d’apprentissage [d’utilisation des réseaux sociaux pour l’éducation]. Si elles étaient levées, nous pourrions commencer à apprendre ce qui marche. »

Ce qui est certain, en revanche, c’est que 20.000 comptes de mineurs supprimés par jour représentent 7,3 millions de nouveaux utilisateurs perdus chaque année pour Facebook…