Luc Chatel a affirmé hier vouloir « étendre les journées de formation au portail APB [Admission Post Bac, ndlr] et d’orientation post-bac aux classes de premières à partir de l’année prochaine », lors d’un déplacement au lycée Maurice Ravel à Paris. Selon le ministère, l’orientation dès la première « s’inscrit en cohérence avec le parcours de découverte des métiers et des formations mis en place à partir de la 5ème et l’accompagnement personnalisé au lycée ».

Valérie Pécresse, qui l’accompagnait, a toutefois souligné le côté « un peu effrayant » du dispositif APB, qui répertorie « 9.000 formations ». Pour trouver leur voie dans l’enseignement supérieur, elle conseille aux lycéens de « rencontrer des étudiants, des universitaires » au lieu de s’appuyer sur les conseils de leurs parents : « Ils ont fait leurs études il y a longtemps. Ils vous parleront de l’université d’il y a 20 ans », estime-t-elle.