Le sociologue Pierre Merle, enseignant et auteur du livre Les notes. Secrets de fabrication, s’est insurgé vendredi sur le site du Monde contre l’inutilité de l’évaluation par la notation, où « la fonction de classement supplante la mission d’apprentissage », dans les classes de primaire.

Il préconise donc la mise en place d’une évaluation par « points de couleur » (verts pour les compétences acquises, rouges pour les non-acquises). Ainsi, « les compétences non-acquises sont spécifiées » et l’on ne hiérarchise pas les élèves.

Les acteurs de l’éducation sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur le bien-fondé du système d’évaluation par les notes en classe de primaire. Samedi 14 mai, le colloque du Mouvement contre la constante macabre a réuni plus de 150 participants,