Ce texte de référence est destiné à donner une dynamique d’ensemble aux acteurs de l’école. « Pour 2011-2012, elle se concentre sur plusieurs points : améliorer les résultats des élèves et le climat scolaire, mieux accompagner les enseignants, promouvoir l’excellence et lutter contre les inégalités. » Voici les grandes lignes mises en avant par le ministère de l’Education nationale sur son site Internet.

Du côté des médias, ces derniers auront surtout retenu l’évaluation prochaine des élèves de cinquième. « Après le CE1 et le CM2, le gouvernement va mettre en place une évaluation pour les élèves de cinquième. Elle aura lieu en fin d’année, au troisième trimestre, et elle portera sur deux matières seulement : le français et les mathématiques. » La circulaire de rentrée précise, quant à elle, que « cette évaluation permettra de disposer d’informations statistiques comme point d’étape entre les évaluations de CM2 et le DNB ».

Autre expérimentation annoncée : « des classes de 3e prépa-pro pour les élèves susceptibles d’aller ensuite en lycée professionnel vont être expérimentées, avec retour possible dans un parcours classique pour éviter l’orientation par l’échec ». Ces mesures n’enchantent guère les syndicats. « Ces deux nouvelles expérimentations ne peuvent qu’inquiéter tous ceux qui défendent le principe d’une scolarité obligatoire jusqu’à la fin du collège » a ainsi aussitôt réagi le SE-Unsa, troisième syndicat du secondaire.