Luc Chatel a commenté ce lundi sur Canal+ l’actualité internationale, dominée cette semaine par la mort d’Oussama Ben Laden. Pour le ministre de l’Education nationale, le décès du chef d’Al Qaida est l’illustration de la « mobilisation permanente de l’ensemble des démocraties contre le terrorisme » et de leur « détermination à [le] combattre ».

Venu à l’origine débattre des effectifs des enseignants et du harcèlement à l’école, Luc Chatel a été invité à s’interroger sur la présence de la France en Afghanistan après la disparition d’Oussama Ben Laden. Rappelant qu’il n’était ni ministre de la Défense ni ministre des Affaires étrangères, Luc Chatel est resté mesuré dans ses propos, déclarant vouloir « se garder des réactions trop rapides » et préférant mettre l’accent sur les progrès de l’Afghanistan en terme de scolarisation des petites filles depuis l’intervention des forces françaises.