Des assises nationales sur le harcèlement à l’École sont organisées aujourd’hui et demain au lycée Louis le Grand, à Paris. Quelque 300 intervenants issus de la communauté éducative pourront y débattre des propositions du rapport d’Eric Debarbieux, avec comme objectif la mise en place d’une « politique publique en matière de harcèlement ».

Peu avant l’ouverture de ces assises, Luc Chatel a annoncé à la télévision des « réponses concrètes », parmi lesquelles une meilleure formation des enseignants, et la mise en place d’un numéro d’appel unique pour les parents des enfants harcelés.