La région Ile-de-France a présenté aujourd’hui, mardi, son « Pass santé contraception ». Il doit permettre à près de 160.000 lycéens et lycéennes de seconde, apprentis et élèves en formation sanitaire et social, d’accéder gratuitement et de façon anonyme à une contraception pendant quelques mois.

Il prend la forme de coupons remis par l’infirmière de l’établissement scolaire aux jeunes qui en font la demande. Ces tickets leur permettent ensuite de bénéficier de consultations chez le médecin, de prises de sang et d’analyses médicales, ainsi que de la délivrance « de tous contraceptifs » pour une durée de trois à six mois.

En 2009, Ségolène Royal, avait tenté de mettre en place un dispositif comparable en région Poitou-Charentes. Mais elle s’était heurtée à l’opposition du ministre et au refus de l’académie d’autoriser les proviseurs de lycées à distribuer le pass. Les tickets sont donc disponibles, depuis l’été dernier, chez les généralistes et gynécologues de la région, et non dans les lycées.

Cette fois, Luc Chatel participait à la présentation du dispositif. Il a d’ailleurs annoncé la publication prochaine d’un décret autorisant les infirmières scolaires à prolonger pendant six mois les prescriptions médicales en matière de contraception. Il doit également signer une convention nationale avec le Planning familial pour étudier comment mailler l’ensemble du territoire pour la contraception des mineurs.

Selon l’Inspection générale des affaires sociales, plus de 13.200 IVG ont été pratiquées sur des mineures en 2006.