Sylvie Pouyon, directrice de l’école de Sautron, risque aujourd’hui, comme cinq autres directeurs désobéisseurs, des sanctions disciplinaires, si elle persiste dans son refus d’alimenter Base Elèves. Sur injonction du ministère, un ultimatum leur a été posé la semaine dernière, stipulant qu’ils avaient jusqu’au 15 mai pour « rentrer dans le rang », faute de quoi ils seraient susceptibles de perdre leur fonction de direction.

Sylvie Pouyon déclare néanmoins dans un article publié jeudi sur Mediapart « ne pas envisager de céder ».