Cinq syndicats enseignants ont réclamé une diversification des voies d’accès au concours dans une lettre ouverte adressée à Valérie Pécresse, Luc Chatel et Bruno Le Maire, datée du 15 avril. Le Snes, le Snep, le Snuep, le Snetap et le SNPI suggèrent trois cursus débouchant sur une même qualification : le premier pour les étudiants ayant suivi des études universitaires les préparant au métier d’enseignant, les deux autres réservés aux personnes « en situation de reconversion ».

Le premier cursus déboucherait sur « une entrée dans le métier avec l’équivalent d’au moins un mi-temps consacré à la formation » indiquent les syndicats.

Quant aux deux autres parcours, ils compenseraient l’absence de pré-professionnalisation de leurs étudiants par deux années « d’alternance réelle: pratique accompagnée, puis responsabilité… »

Les cinq syndicats enseignants estiment également que « les concours actuels devront être revus ».