Valérie Pécresse a demandé au recteur de l’académie de Rennes de « saisir formellement » le président de l’Université de Bretagne Occidentale afin qu’il entame la procédure disciplinaire destinée à faire la lumière sur « les dysfonctionnements importants commis lors de l’examen de [la] titularisation » de Marie-Claude Lorne. L’enseignante s’était suicidée en 2008, après avoir appris son licenciement.

Valérie Pécresse a fait savoir dans un communiqué qu’à « l’expiration d’un délai d’un mois », le recteur se « substituera » au président de l’UBO pour saisir la section disciplinaire.