Crispation autour des fermetures de classes

Alors que Luc Chatel dénonce une « certaine désinformation », parents d'élèves et syndicats d'enseignants se mobilisent.

Invité d’Europe 1 hier, dimanche, Luc Chatel est longuement revenu sur la polémique qui enfle autour des fermetures de classes programmées dans le primaire à la rentrée prochaine. Dénonçant une « certaine désinformation », le ministre de l’Éducation en a estimé le nombre à 1500, soit moitié moins que celui avancé par les organisations syndicales.

Luc Chatel a ensuite indiqué qu’il voulait miser sur le « qualitatif » et mettre un terme à une dérive vieille d’une trentaine d’années : « Est-ce que cette fuite en avant de « toujours plus de moyens » a obtenu des résultats ? La réponse est non ! […] Je veux dire aux parents d’élèves qui sont des citoyens éclairés et aussi des contribuables, que depuis 1980, le budget moyen par élève a augmenté de 80 % ».

Pour le ministre, les 60,5 milliards d’euros qui lui sont alloués font du budget de l’Éducation le plus important qui lui ait jamais été consacré. Il revient donc « aux acteurs de voir comment le système peut mieux s’organiser »

La révélation, ces derniers jours, des nouvelles cartes scolaires, a provoqué localement le déclenchement de multiples mouvements de protestation, le plus souvent avec le soutien des parents d’élèves. Une journée nationale d’action est par ailleurs programmée pour le 18 mai.

Syndicats et associations de parents redoutent en particulier l’augmentation du nombre d’enfants par classe. Parallèlement aux 8.967 suppressions de postes d’enseignants, dont 5.600 remplaçants, environ 4.900 élèves supplémentaires s’inscriront en effet dans les écoles en septembre prochain.

Source(s) :
  • AFP, Europe 1, le Point.fr, le JDD.fr, ActuaLitté.com, les Échos

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.