Le secrétaire du jury du concours Centrale-Supélec, Jean-Philippe Rey, dément tout aménagement des épreuves pour les candidats de confession juive. Yves Poilane, président du jury du concours Mines-Ponts, avait déjà réfuté l’information diffusée par Mediapart, selon laquelle des sessions décalées des concours d’entrée aux grandes écoles seraient organisées pour les étudiants pratiquants (voir La Lettre).

Valérie Pécresse indique qu' »une solution a été recherchée », mais que l’aménagement des dates pour raison de conviction religieuse « s’est avéré trop difficile à mettre en oeuvre ».