Le mental des enseignants est excellent !

Une récente étude publiée sur le site de l’université de Montréal, révèle que les enseignants du Québec sont en excellente santé psychique.

Contrairement à ce qu’affirme la presse, les professeurs du primaire et du secondaire québécois sont peu touchés par la dépression. Une grande étude conduite par l’université de Montréal révèle en effet que 94% des enseignants ont un moral d’acier et que seuls 2% d’entre eux ne vont pas bien du tout.

Les chercheurs de l’université, auteurs de l’enquête, vont donc, chiffres à l’appui, totalement à contre-courant des idées reçues.

Mais à partir de quel moment peut-on dire qu’un enseignant va mal ? Peut-on dire par exemple que cette enseignante allemande qui souffre d’une terrible phobie des lapins entre dans cette catégorie ?

Les chercheurs ont pris soin de préciser que pour eux, le « diagnostic de mauvaise santé psychologique ne peut être posé que si un individu présente une grande détresse et un faible bien-être ». Car certaines personnes peuvent être stressées et vivre quand même dans un état de bien-être. Les deux facteurs doivent être associés, de façon permanente, pour que le résultat soit vraiment parlant.

L’enquête a aussi conduit à des mesures concrètes dans les établissements sondés pour améliorer le bien-être des enseignants, avec l’aide des universitaires.

La recette ? Pour ces derniers, le plus important pour aller mieux, n’est pas tant l’allégement de la charge de travail que le travail sur soi. On peut en effet, en étant parfois un peu aidé, apprendre à renforcer son optimisme…

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.