Les profs stagiaires ont pris la parole la semaine dernière sur LibéLyon, pour faire part de leur malaise. Pour un des profs interrogés, « être un bon prof éthique et respon­sable dans des conditions où l’épuisement physique et moral […] empêche de faire  un travail correct » est impossible. Si l’on en croit les anciens cependant, pourquoi s’en faire ?