Ecorces : des photos d’art fascinent les écoliers de l’académie de Nice

Cédric Pollet (1), ingénieur paysagiste, est devenu un photographe spécialiste des écorces d'arbres. Son premier livre a rencontré un grand succès et il expose ses photos d'art partout en France. Il propose aussi des ateliers pédagogiques, dont l'originalité séduit élèves et enseignants. Rencontre.

Vous êtes ingénieur-paysagiste. Comment est née votre passion des écorces d’arbres ?

J’ai étudié en Angleterre dans une université reconnue d’horticulture et de paysage à Reading. En visitant par hasard un jardin à ce moment-là, où je pensais trouver des fleurs et plantes à photographier, je me suis trouvé face à un jardin tout fané. Ne voulant pas repartir bredouille, j’ai cherché un autre élément d’intérêt, je suis tombé sur un chêne pluricentenaire, et j’ai décidé de photographier son écorce. Une fois la photo développée, j’ai trouvé le résultat beau et intéressant. J’ai commencé à regarder s’il existait une littérature sur le sujet, et il n’y avait presque rien sur les écorces d’arbres. En tant que paysagiste, on ne nous avait jamais demandé de végétaliser un endroit en songeant au graphisme et à la couleur des écorces. Cela m’a donné envie de travailler dans cette nouvelle voie.

Combien de pays avez-vous parcourus, combien d’arbres avez-vous photographiés pour trouver les plus belles écorces ?

Ma première photo d’écorce, en Angleterre, remonte à 1999, et depuis, j’ai parcouru une trentaine de pays. J’ai parcouru beaucoup d’îles, Australie, Nouvelle-Calédonie, Madagascar, Hawaï, où l’on trouve en particulier des espèces rares et des jardins botaniques exceptionnels.
J’ai vu des milliers d’espèces d’arbres, et sur ces milliers, j’en ai découvert 500 présentant une caractéristique artistique remarquable.

Sur ces 500, quels sont vos préférés ?

L’eucalyptus arc-en-ciel est le plus beau. C’est le seul eucalyptus qui pousse dans l’hémisphère Nord, les autres poussent majoritairement en Australie. Comme son nom l’indique, il a toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. A une période donnée, il va perdre son écorce, et les nouvelles écorces, avant qu’elles ne soient touchées par les UV, ont des couleurs magnifiques. Cet instant ne dure parfois qu’une minute et il faut savoir le capturer. Mon rôle est un peu d’être un intermédiaire entre la nature et le regard des gens pour leur révéler cette beauté.

Le regard des jeunes sur la nature, et en particulier celui des élèves, est pour vous extrêmement important. Vous proposez des ateliers pédagogiques. Pouvez-vous nous les présenter ?

Les ateliers pédagogiques que je propose s’adresse aux écoliers, du CE1 au CM2. Cela entre pleinement dans leurs programmes avec la biologie des plantes, mais aussi la géographie (où poussent les arbres) ou encore les mathématiques (mesure de la croissance des graines). Comme matériel, j’utilise mon livre, des diaporamas de mes photos, en privilégiant les arbres les plus emblématiques et aussi les noms d’arbres les plus amusants (arbres aux boulets de canon, cacaoyer etc). Je veux aussi leur montrer qu’en France il y a des choses très intéressantes, par exemple dans les jardins botaniques. J’ai amassé au cours de mes voyages, et par le biais de mes contacts avec des botanistes du monde entier, des graines, des écorces, des fruits secs, des bois… Les élèves peuvent donc voir, toucher, sentir au cours des ateliers, voire goûter, par exemple des graines étranges. Ils découvrent ainsi les odeurs des bois, pourquoi ils ont telle ou telle couleur etc. Ces ateliers fonctionnent très bien auprès des enfants.

Vous intervenez sur toute la France ?

Je vis à Nice, donc je peux proposer ces ateliers sur toute l’académie de Nice. Pour les autres académies, je propose plutôt des animations dans le cadre de salons, comme bientôt à Grenoble.

Quels sont vos projets en cours ?

Mon plus gros projet est la sortie de mon second livre sur les écorces, purement artistique, qui sortira en octobre prochain. Il comprend 400 photos de 200 espèces d’arbres. Beaucoup de peintres, de céramistes, de designers m’ont d’ailleurs contacté suite au premier livre, parce que les écorces leur ont révélé des graphismes inédits.
Je prépare aussi un troisième livre sur les écorces dans les jardins d’hiver, un thème qui n’a jamais été abordé. Je vais voyager prochainement à Singapour, en Ecosse, aux Etats-Unis. Enfin, j’expose mes photos surtout en plein air, ce sera le cas au week-end de l’arbre à Reims à l’automne prochain.

Note(s) :
  • (1) Pour voir sa biographie : http://www.cedric-pollet.com/site/biographie.php, et plus d'infos ici également : https://www.vousnousils.fr/2011/03/10/ecorces-la-beaute-brute-502305

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.