Quel avenir pour les collégiens des zones sensibles ?

L’éducation, l’emploi des jeunes, la santé : des pistes d’amélioration sont évoquées par la sénatrice Fabienne Keller dans un travail de réflexion sur l’avenir des collégiens de zones sensibles, mené au nom de la Délégation sénatoriale à la prospective. Elle a présenté les conclusions de cette enquête dans un rapport rendu public ce mercredi.

Fabienne Keller souligne dans son rapport que même si globalement « les collèges assurent très bien leur mission », les dispositifs actuels ne sont pas suffisants. Pour 220 000 collégiens scolarisés en ZUS, 115 000 fréquentent les collèges « Réseaux Ambitions Réussite » et 6300 sont placés en internats d’excellence. Le taux de chômage est par ailleurs plus élevé que sur le reste du territoire : en 2009, 41,7% des 15-25 ans y sont sans emploi, contre 19,1% hors ZUS.

Un environnement économique et social peu favorable

Pour ces lieux stigmatisés pour leur fragilité économique et sociale (en 2008, 28,8% des résidents de ZUS vivaient sous le niveau de pauvreté, contre 12% sur le reste du territoire), trois scénarii d’évolution sont évoqués. Le scénario le plus alarmiste dépeint un enfermement des jeunes dans une contre-société dominée par les réseaux mafieux ou religieux. Dans ce contexte, l’évitement scolaire s’accroît et contribue au repli du quartier sur lui-même.

Le deuxième scénario décrit une situation mitigée entre sentiment d’exclusion des quartiers vieillissants et interventions de l’Etat qui permettent de maintenir une certaine paix sociale.

Enfin, un troisième scénario expose un avenir favorable, où la mise en place de services publics appropriés permet d’affirmer la vocation sociale des quartiers qui s’intègrent progressivement à la ville.

L’éducation, un levier pour l’intégration sociale des jeunes

Pour favoriser l’intégration des jeunes issus des ZUS, le rapport propose de repenser l’organisation pédagogique, grâce à l’intégration des travaux inter-disciplinaires, des classes à thèmes et du sport comme vecteurs d’un meilleur apprentissage et l’exploitation des nouvelles technologies pour contribuer à l’ouverture intellectuelle et culturelle.

Les problématiques sociales font également partie des projets prioritaires : en premier lieu, l’abolition de la « chape de plomb » du chômage, notamment grâce à des dispositions visant à limiter l’emploi fractionné dans les postes peu qualifiés et à promouvoir l’ouverture à des stages variés pour les élèves issus de zones sensibles. Les initiatives visant à améliorer la situation des femmes au sein des quartiers sont encouragées, ainsi que la rénovation et l’entretien des zones dégradées. Le rapport préconise également des mesures pour lutter contre la dégradation des conditions de santé au sein des quartiers (obésité, problèmes bucco-dentaires), et appelle à la prudence quant à la prescription banalisée de neuroleptiques pour calmer les jeunes hyperactifs.

Une nécessité de coordination sur le plan national

Malgré le volontarisme avec lequel les projets d’amélioration sont menés, un certain manque de coordination entre les différents niveaux de collectivités est pointé du doigt. C’est pourquoi l’intervention d’un « chef de file » est préconisée pour harmoniser les actions menées par les différents acteurs publics (la Région pour les formations professionnelles, les Départements pour l’Action sociale, l’Agglomération pour les rénovations urbaines, les Villes pour la création de services publics à la population…). Si le maire occupe naturellement cette position, le rapport pose la question d’une intégration des différentes initiatives dans un projet global, dans lequel l’Etat jouerait le rôle de coordinateur.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.