Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a demandé aux établissements de « faciliter l’accueil des étudiants » et des personnels éducatifs revenus du Japon, lors d’une réunion avec les représentants de la CPU, de la CGE, de la Cdefi et du Cnous ce jeudi.
Si la plupart des rapatriements se sont déroulés rapidement (voir Le Chiffre), les établissements ayant émis leurs consignes dès lundi, certains étudiants et enseignants hésitent encore à quitter le sol japonais, n’estimant pas être dans une zone à risques.