Sélectionner une page

L’info

Luc Chatel a affirmé hier que la Seine-Saint-Denis béné­fi­ciait d’une « dis­cri­mi­na­tion posi­tive » en matière de pro­fes­seurs rem­pla­çants…

L’info

« Discrimination positive » en Seine-Saint-Denis. Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a affirmé hier que la Seine-Saint-Denis béné­fi­ciait d’une « dis­cri­mi­na­tion posi­tive » de la part de l’Etat en matière de pro­fes­seurs rem­pla­çants.

Cette déclaration fait suite à la saisine de la Halde par des parents d’élèves d’Epinay-sur-Seine. Ils affirment que 84% des absences de courte durée des ensei­gnants du pre­mier degré n’ont pas été rem­pla­cées dans la ville depuis la ren­trée. Ils s’estiment donc victimes d’une « discrimination territoriale ».

Le ministre a reconnu qu’en Seine-Saint-Denis le taux d’absence des ensei­gnants, de « 15% voire 17% », était « plus élevé que la moyenne natio­nale », mais que le département était aussi « le mieux doté en matière de rem­pla­çants ».

« Aujourd’hui, en Seine-Saint-Denis, 98% des ensei­gnants absents sont rem­pla­cés », a-t-il affirmé.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...