Philosophie : appel à projets critiqué

Deux syndicats jugent inacceptables les modalités envisagées par le ministère pour mettre en œuvre l'enseignement de la philosophie dès la seconde.

« Favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement et lui offrir une culture philosophique initiale ». C’est le double objectif fixé par l’appel à projets que vient de publier le ministère. Le texte demande aux recteurs et chefs d’établissement d’inviter les professeurs de philosophie à élaborer des projets d’interventions en classes de seconde et première « au cours d’autres disciplines » (français, mathématiques, sciences-physiques, histoire-géographie), dans les enseignements d’exploration ou lors des deux heures d’accompagnement personnalisé.

La circulaire ministérielle a reçu pour l’heure un accueil mitigé. Le Snalc-CSEN en approuve ainsi certaines orientations comme la « volonté d’inscrire la démarche […] en articulation avec certaines notions du programme de l’ensemble des disciplines », ou « l’abandon au moins partiel […] du projet de réduire l’enseignement philosophique à l’organisation de débats d’opinion sur des questions d’actualité ». Mais il s’inquiète des « modalités de mise en œuvre de cet enseignement anticipé de la philosophie, qui menace le statut même de ses professeurs ».

L’inquiétude est partagée par Force Ouvrière, pour qui « il ne s’agit en aucun cas d’introduire en seconde et 1ère un enseignement de philosophie qui nécessiterait évidemment des heures et des postes supplémentaires dans cette discipline ». Au contraire, le SNFOLC estime que le caractère « interdisciplinaire » du projet « ouvrirait la porte à toutes les remises en cause du statut des professeurs ».

Les projets doivent être proposés avant avril.

Source(s) :
  • AFP, AEF, www.philosophie.ac-creteil.fr, www.snalc.fr, www.force-ouvriere.fr

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.