Selon une étude Eurydice commandée par la Commission européenne, le redoublement s’avère cher et peu efficace. Son utilisation fréquente dans certains pays (notamment en Espagne, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Portugal) relèverait surtout d’une « culture » du redoublement, alors que ses effets bénéfiques ne seraient que des « croyances ».

D’après les enquêtes Pisa, les pays qui ont peu recours au redoublement sont aussi ceux qui affichent les meilleures performances.

Au niveau du collège, l’Espagne détient le record européen du taux de redoublement avec 31,9%, la France enregistrant tout de même 23,5%. La Finlande a le plus faible taux : 0,5%.