Luc Chatel a jugé hier que le fait de renvoyer ses palmes académiques n’était pas « très digne ». Le ministre de l’Education nationale s’exprimait ainsi suite à l’appel lancé par 47 personnes médaillées dans Charlie Hebdo, pour protester par ce geste contre la politique éducative actuelle. Pour le ministre, il s’agit là d’une « ins­tru­men­ta­li­sa­tion à des fins partisanes ».