« L’école que nous avons aimée et construite est progressivement désorganisée, dégradée et disparaît » : c’est un des passages de la lettre adressée à Luc Chatel par 47 titulaires des palmes académiques qui souhaitent les rendre. Charlie Hebdo publie leur lettre, qui constitue l’appel « Ras les Palmes !« .

Pour ces médaillés de l’Education nationale, l’école qu’ils aiment et qu’ils défendent n’existe plus. Ils dénoncent les suppressions de postes, les primes aux recteurs, la réforme de la formation des enseignants etc…

Ils marquent leur désapprobation par un geste vraiment fort. Alors entre eux et le ministre, à qui revient la palme ?