Le site pourmonecole.com permet aux enseignants du premier degré de déposer les plus beaux mots d’enfants, et de voter pour les meilleurs. Voici quelques perles inédites postées sur le site en 2010.

  • Repas végétarien annoncé à la cantine : « Ben, Maîtresse, ça veut dire qu’on mangera rien, si c’est végé t’as rien ? » (Chiara, 4 ans)

  • Lors d’une discussion sur le devenir des aliments : Thomas « Moi quand je mange, ça va dans mon estomac » – Marion « Et ben moi, ça va dans mon esmarion!… » (Marion, 4 ans)

  • En passant devant la cathédrale, la maitresse dit « c’est Notre-Dame », plus loin devant une statue : « ça aussi c’est une n’autre dame ! » (Loan, 3 ans)

  • Emission de radio où Laura répondait à des questions de l’animateur : « Comment as-tu trouvé Paris ? » Réponse de Laura : « En car ». (Laura, 10 ans)

  • En séance de langage, les enfants observent des photos : « Comment pouvons-nous tenir debout ? » « Parce qu’on a une colonne verticale. » (Liam, 5 ans)

  • Devant la toise en carton accrochée dans la chambre… « Dis, papa, dis-moi combien je coûte ! » (Susie, 5 ans)

  • Leçon d’histoire : – Qui se rappelle comment on appelait les soldats de la première guerre mondiale ? – Les barbus ! (Vivien, 7 ans)

  • Dans la cour de récréation en plein hiver : – Maître, j’ai froid les pieds ! – On ne dit pas j’ai froid LES pieds, mais j’ai froid AUX pieds! – Oui, mais j’ai froid LES deux ! » (Hugo, 7 ans)

  • Apprentissage de l’heure. En plein cours, à 15h15, Angéline s’est écriée : Maître, il y a une aiguille qui a disparu ! (Angéline, 6 ans)

  • Lors d’une séance de lecture en CP, pour expliquer le mot porcelaine : « Ah oui c’est ce qu’y a sur les moutons. Ah non c’est le bébé cochon !! » (Jade, 6 ans)

  • En bus on passe devant le magasin Leroy Merlin : « C’est pas Merlin le roi, c’est Arthur » (Jade, 4 ans)

  • Discussion mouvementée entre 2 élèves : – Je m’en fous ! – Non, tu dois dire « je m’en folle, tu es une fille ! » (Manon, 5 ans)

  • Nous préparons des étiquettes autocollantes pour emballer des cadeaux. Deux enfants préparent leur étiquette et l’un dit à l’autre : « Épluche-moi ton prénom » (Geoffrey, 10 ans)

  • Les pommes poussent sur des pommiers, les poires sur des poiriers et… « les salades poussent sur des saladiers. » (Manon, 4 ans)

  • Dans la cour de récréation, je demande à Ilyès de transmettre un message à un petit. Ilyès part, s’arrête et revient me dire : « Mais je ne sais pas parler petit ! » (Ilyès, 5 ans)

  • C’est quoi un avion à réaction ? « c’est un avion qui ramasse les nuages pour dessiner des traits dans le ciel ! » (Quentin, 4 ans)

  • Voyant une araignée, elle essaie de décrire cette « bête » : « c’est comme spiderman… mais en plus petit… » (Eva, 4 ans)

  • La maîtresse vient d’apprendre à Anthony qu’elle ne le prendra plus en soutien. « Ah bon ! Tu n’as plus besoin de moi, alors ! » (Anthony, 7 ans)

  • En écoutant de la musique classique : « Pourquoi y’a personne qui chante ? Il a mal à la gorge le monsieur ? » (Nolan, 4 ans)

  • Théo est assis sur le banc des maîtres à la récréation, il a tapé un autre enfant. « Maîtresse, est-ce que je suis dépuni ? Je peux redevenir normal ? » (Théo, 7 ans)

  • Cantine : « Alors Mathéo qu’as tu mangé de bon à la cantine ? » « Du poisson fané ! » (Mathéo, 4 ans)

  • En classe, en disant à un enfant turbulent « tu es odieux », une petite fille commente : « moi je dirais, il est au diable » (Soraya, 7 ans)

  • En géométrie, reconnaissance des figures planes : quel est de nom d’une figure à 6 faces ? – Un silicone ! (Valentin, 8 ans)

  • Au musée des Beaux-Arts, devant un tableau impressionniste… Le gardien dit : « On ne touche pas ! » Anne-Julie qui venait d’approcher sa main répond : « Pourquoi ? Ce n’est pas sec ? » (Anne-Julie, 5 ans)

  • Que fait-on avec des aiguilles et une pelote de laine ? « On tripote » (Malikh, 3 ans)

  • Absence justifiée. « Pourquoi étais-tu absent hier ? » « Monsieur, hier, j’étais chez le zieutiste » (Thibault, 11 ans)

  • Sidonie a peur du noir. « La nuit, pour ne pas avoir peur du noir, je ferme les yeux !! » (Sidonie, 3 ans)

  • La maîtresse fait sentir aux enfants un brin de muguet : « On en offre le 1er mai car on dit que ça porte bonheur. » Maé : – Mmm, ça sent bon le bonheur ! (Maé, 4 ans)

  • En voyant un policier : « Moi plus tard, je veux être déguisée comme le monsieur ! » (Olivia, 5 ans)

  • Après la naissance de son petit frère : « C’est pratique maintenant on a un nouveau réveil ! » (Louny, 5 ans)

  • Après les vacances de Noël, j’interroge les enfants sur le meilleur moment de leurs vacances. « Moi, le moment que j’ai préféré c’est le merveillon de Noël » (Manon, 4 ans)