L’Assemblée nationale a voté cette semaine le rétablissement du HCE, le Haut Conseil à l’Education. Georges Tron, secrétaire d’État chargé de la Fonction publique, a défendu cette institution, faisant valoir que « ses avis et ses propositions enrichissent la réflexion et ont un véritable poids dans le domaine de l’éducation ». Il a aussi indiqué que cette structure était d’un faible coût : elle « n’emploie administrativement que six agents (…) et son budget de fonctionnement est de 87 000 euros » par an.