Luc Chatel présente officiellement aujourd’hui, lundi, son « plan sciences », destiné à améliorer les résultats des élèves français dans les matières scientifiques. Le ministre de l’Éducation en avait déjà révélé les grandes lignes ce week-end, dans une interview au Journal du dimanche.

A l’école, il entend ainsi notamment imposer le retour du par cœur avec la récitation des tables de multiplication en classe, pour « s’assurer que tous les automatismes sont en place ». S’y ajoutera une pratique quotidienne du calcul mental pendant 15 à 20 minutes.

En sciences, Luc Chatel « encourage le déploiement d’un enseignement basé sur l’expérimentation et l’investigation, qui motive les élèves ». Pour permettre de mieux comprendre « la fluidité de la démarche scientifique », le ministre souhaite d’autre part que physique, chimie, SVT et technologie soient enseignées aux collégiens par le même enseignant. Des modules de formation aux sciences seront par ailleurs mis en place pour les professeurs stagiaires dans tous les départements.

Deux inspecteurs de l’Éducation nationale seront missionnés dans chaque département : un pour les mathématiques et un autre chargé des sciences. Enfin, le ministère doit également signer un accord avec la Fédération française du jeu d’échecs, pour développer « le raisonnement logique et […] aider par ce biais ludique les élèves qui éprouvent des difficultés scolaires ».

Ce plan avait été annoncé début décembre, après la publication de l’enquête « Pisa » de l’OCDE, où la France se classait 27ème sur 65 pour la culture scientifique, et 22ème pour les mathématiques.