L’ex-ministre de l’Éducation nationale Luc Ferry a demandé hier dans son billet du Figaro que l’État « s’occupe de ses affaires » et « cesse de nous dire ce qu’il faut admirer », à la suite du retrait de Louis-Ferdinand Céline du programme des Célébrations nationales.