« Dans plusieurs disciplines (Lettres ou Maths, par exemple), le nombre de candidats est inférieur ou quasi égal cette année au nombre de postes proposés. Le suspens des oraux va être insoutenable… On voulait 80% au Bac ? C’est au CAPES qu’on les aura. »