Luc Chatel veut développer l’apprentissage des langues dès 3 ans. Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé hier vouloir mettre en place un « apprentissage généralisé précoce de l’anglais », soit « dès trois ans ». Luc Chatel propose notamment pour cela de « faire appel à des professeurs à distance », à « des locuteurs natifs via Internet ». Il souhaite également que chaque lycée et collège français devienne partenaire d’un établissement en Angleterre, en Allemagne ou aux États-Unis « pour qu’à 18 ans, tout enfant ait fait, au moins une fois dans sa vie, un séjour à l’étranger ». Afin de mettre en place ce plan d’apprentissage, le ministre compte installer « dans les prochains jours, un comité stratégique sur l’enseignement des langues », comprenant des membres de l’Éducation Nationale ainsi que « des personnalités extérieures ».