Une commission parlementaire propose de supprimer le Haut conseil de l’éducation.
La commis­sion des Lois de l’Assemblée a adopté hier un amen­de­ment du député Lionel Tardy (UMP) visant à supprimer le Haut conseil de l’éducation (HCE), dans le cadre de la loi de sim­pli­fi­ca­tion du droit qui sera exami­née en deuxième lec­ture par les députés en février. Le HCE est une instance consultative composée de neuf membres et pré­sidée par Bruno Racine, pré­sident de la Bibliothèque natio­nale de France. Dans son rapport annuel remis au chef de l’État en octobre dernier, le HCE avait notamment souligné la « situation préoccupante » dans laquelle se trouvait le collège, rappelant qu’un élève sur cinq en sortait avec « de graves lacunes en fran­çais et mathé­ma­tiques ».