Pour Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’académie d’Aix-Marseille, « ce n’est pas aux établissements de dire oui ou non » au programme Clair. Alors que deux lycées professionnels et deux collèges de l’académie ont voté en assemblé générale ou en CA la sortie du dispositif, le recteur a rappelé hier lors d’une conférence de presse que le programme Éclair devrait « se substitue[r] peu à peu aux autres programmes » d’éducation prioritaire pour « éviter l’empilage de dispositifs », et que tous les établissements RAR avaient donc « vocation à y entrer ». Il a par contre souligné que « l’élaboration du projet pédagogique », soit « le point principal de ce programme », relève « naturellement » des établissements concernés.