Suppression de postes enseignants : une situation ingérable à Rennes

La rentrée de septembre s’annonce d’ores et déjà difficile dans plusieurs académies. Les inquiétudes sont très fortes sur l’académie de Rennes.

Alors que François Baroin, ministre du Budget et de la Fonction publique, annonçait ce matin, lors de ses vœux à la presse, que 100 000 emplois seraient supprimés dans la Fonction Publique entre 2011 et 2013, le problème des sous-effectifs va se poser sérieusement dans certaines académies.

C’est le cas de Rennes, où l’ensemble des syndicats de proviseurs et de principaux de l’académie (SNPDEN-UNSA, SNUPDEN-FSU, SGEN-CFDT, ID-FAEN et CGT) dénoncent une situation intenable pour la prochaine rentrée de septembre. « Pour la première fois dans l’académie, une augmentation importante d’effectifs du second degré, 2.300 élèves, s’accompagne d’un retrait très significatif d’emplois d’enseignants (39 emplois) » signalent-ils. (Source AFP)

Aujourd’hui dans l’académie de Versailles, le SNES-FSU s’élevait à son tour contre les 493 suppressions de postes d’enseignants annoncées pour septembre, dénonçant en particulier un « démembrement de l’éducation prioritaire ».(Source AFP)

Partagez l'article

Google

1 commentaire sur "Suppression de postes enseignants : une situation ingérable à Rennes"

  1. Duncan  31 janvier 2011 à 11 h 41 min

    Bonjour.

    Certains disent au sujet des problèmes posés par les suppressions de postes, que le Ministre doit ouvrir les yeux.

    Mon postulat : ils sont tout à fait ouverts.

    Des Français peu ou pas instruits (à plus ou moins long terme, et en fonction de leur degré d’aisance financière), c’est du pain bénit pour notre gouvernement. Cela permettra de vendre toujours plus cher une éducation de qualité qui ne sera plus dispensée que par le privé. De gouverner aisément la grande majorité des Français, qui n’auront pas pu y recourir faute d’argent. Et de durcir de plus en plus les conditions de travail, forts du précepte « si vous n’êtes pas content, ils sont des milliers à vouloir votre place ».

    Tout bénéfice, vous dis-je.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.