Alors que plus de 8000 élèves supplémentaires sont attendus dans l’académie de Créteil pour la prochaine année scolaire, 571 postes d’enseignant de primaire et de secondaire vont être supprimés. Les syndicats dénoncent cette situation catastrophique, alors que l’académie, l’une des plus importantes de France, est aussi celle qui concentre le plus de difficultés. Pour eux en effet, »ces suppressions de postes massives ne peuvent qu’aggraver une situation déjà très difficile ».