Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire du ministère de l’Éducation nationale (DGESCO), a fermement défendu les internats d’excellence lors du congrès de l’AFAE (association française des administrateurs de l’Education) samedi à Paris. Pour lui, la critique selon laquelle les internats d’excellence « enlèveraient tous les cerveaux des quartiers difficiles afin de constituer une élite républicaine » est totalement injustifiée. Le DGESCO précise en effet qu’il « ne s’agit pas de prendre le premier de chaque classe de collège difficile. Il y a des élèves moyens. En revanche il n’y a pas d’élève au comportement difficile ». Il n’y a que « des élèves méritants » et  « qui ont manifesté la volonté de bénéficier de cette solution ».