La prime au mérite des recteurs, une mesure aux objectifs « gestionnaires » pour le Snalc-CSEN. Le Syndicat national des lycées et collèges (Snalc-CSEN) « s’indigne très vivement de la décision d’allouer une ‘indemnité de responsabilité’ aux recteurs d’académie« , selon un communiqué récent. « Il est pour le moins évident que les fameux ‘objectifs’ pour la réalisation desquels les recteurs bénéficieront d’une prime d’intéressement, relèveront d’impératifs purement gestionnaires », estime le Snalc-CSEN, qui rappelle « que, selon des documents qui auraient dû rester confidentiels, le ministère avait déjà prié les recteurs d’académie, au mois de mai 2010, de trouver les ‘viviers’ pour assurer un maximum de suppressions de postes ». Pour le syndicat, cette mesure est « totalement technocratique » et symptomatique du « contexte de dégradation générale des conditions de travail des personnels enseignants ».