Sélectionner une page

L’homme

François Testu, membre du comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires, s’est dit hier opposé à une « réduction automatique de la durée des grandes vacances » (…)

L’homme

François Testu, président de la Jeunesse au Plein Air (JPA) et membre du comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires, s’est dit hier opposé à une éventuelle « réduction automatique de la durée des grandes vacances ». Pour justifier ce point de vue, il rappelle que « si l’école contribue pour une large part, à l’éducation, elle n’en a pas le monopole. Les vacances qu’elles soient grandes ou petites » y participent également, dans la mesure où elles sont autant d’occasions de rencontrer de « nouvelles personnes », de « se confronter à la vie », de « sortir de son cocon » et de « développer son autonomie ». Enfin, elles permettent « de se ‘ressourcer’, d’oublier le stress du temps scolaire, d’oublier le réveil ». C’est pourquoi il défend notamment « les vacances d’été de huit semaines ». Pour lui « il est possible de sauvegarder la durée actuelle des grandes vacances à la condition de répartir les 24 heures d’enseignement hebdomadaire sur quatre jours et demi ».

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...