L’homme

Norbert Perrot, inspecteur général de l'Éducation nationale et doyen du groupe Sciences et techniques industrielles, explique dans un entretien...

Norbert Perrot, inspecteur général de l’Éducation nationale et doyen du groupe Sciences et techniques industrielles, explique dans un entretien à l’AEF publié hier, en quoi consistera la mise en place de la réforme de la voie STI, qui devient STI2D dès septembre prochain.

Outre la formation que suivront les enseignants (voir Le chiffre), il évoque la nouvelle conception de cette filière : « pour la voie technologique industrielle, l’objectif terminal n’est plus l’obtention, pour la grande majorité, du BTS ou du DUT, mais il doit être plus ambitieux. Il s’agit d’en faire une voie d’excellence. C’est un véritable saut culturel que nous, inspecteurs, proviseurs, chefs de travaux et professeurs, devons faire pour l’avenir de notre économie. »

En conséquence, les nouveaux programmes « jouent sur un équilibre entre abstraction et concrétisation, et assument une déprofessionnalisation complète et assumée des enseignements » –contrairement à l’enseignement professionnel.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.