Dans un communiqué publié hier, une intersyndicale de l’éducation demande le retrait du dispositif Clair. Les syndicats signataires (CGT-Éduc’action, SE-Unsa,  SNCL-Faen, Snep-FSU, Snes-FSU, Snuep-FSU, SNFOLC, Snetaa-FO et SUD-Éducation) jugent que ce « dispositif est un laboratoire de déréglementation des établissements, des statuts, et de dérégulation de la gestion des personnels ». Les 105 établissements test actuels du dispositif sont d’après les syndicats très largement mécontents. L’intersyndicale estime que ce modèle ne peut être celui de « l’éducation prioritaire de demain ».