Lors d’un récent colloque sur le thème des politiques de lutte contre les inégalités éducatives, Marc Douaire, président de l’Observatoire des zones prioritaires (OZP), a déclaré qu’il était « de la responsabilité du ministère de faire un bilan public » des politiques d’éducation prioritaire -« dire si cela marche ou pas ». Le manque d’informations disponibles sur le sujet a été souligné le même jour par Jean-Claude Emin, de la Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance (Depp). Pour ce dernier, il serait notamment « intéressant d’avoir des travaux de recherche sur le rôle [des coordonnateurs des zones et enseignants référents] dans la politique d’éducation prioritaire et ses évolutions ».