La biodiversité expliquée aux enfants

Qu’est-ce que la biodiversité ? Où la trouve-t-on ? Pourquoi la préserver ? Afin de mettre ce sujet complexe à la portée des 9-12 ans, les journalistes Denis Cheissoux et Frédéric Denhez, passionnés d’écologie, ont écrit « La biodiversité, c’est la vie ! ». Un livre pédagogique, pratique et… vivant ! Présentation par Frédéric Denhez.

Pourquoi un livre dédié à cette tranche d’âge ?

Sur le plan éditorial, elle est peu touchée par le thème de la biodiversité. Alors qu’avec elle, on peut rentrer dans le détail, c’est intéressant. De plus, si les enfants lisent cet album à leurs parents qui ne comprennent pas grand chose au sujet, ce serait formidable.

Le sujet n’est pourtant pas facile à expliquer aux enfants…

Il est complexe, en effet. Mais pas forcément compliqué. En France, notre rapport à la nature est influencé par notre culture de paysans et d’ingénieurs. On la considère soit en fonction de ce qu’elle nous rapporte, soit à travers une approche technique. Et dès que l’on n’aborde pas la biodiversité par le biais des espèces menacées, on a l’impression que cela va ennuyer. Or, elle ne concerne pas que les baleines, mais aussi les espèces banales, les vers de terre, les buissons susceptibles d’attirer les papillons… Et puis ce qui la caractérise, ce sont surtout les relations entre les espèces, tous ces « réseaux sociaux » animaux qui s’imbriquent les uns dans les autres, comme les mailles serrées d’un pull. C’est passionnant !

Ne constate-t-on pas une nouvelle sensibilisation à ce thème, notamment chez les enseignants ?

C’est vrai, mais ils l’abordent peut-être encore un peu trop sous un aspect judéo-chrétien : nous avons fait du mal à la nature, ce n’est pas bien, il faut réparer…

Quelle approche privilégiez-vous ?

Une approche concrète. Nous voulons montrer la biodiversité où on la trouve, en milieu urbain, comme dans les océans ; faire comprendre aux enfants qu’elle contribue à la fourniture de nos ressources naturelles ; évoquer les menaces qui pèsent sur elle mais aussi tout ce qui nous permet d’espérer des changements. Car l’homme peut réparer en partie ce qu’il y a abimé. Nous expliquons que l’homme participe de ces écosystèmes et nous incitons les enfants à observer leurs propres comportements.

Comment les enseignants peuvent-ils utiliser votre livre ?

Ils peuvent s’en servir pour animer leurs cours, mais, en guise d’initiation, rien ne vaut l’expérience. Pour faire comprendre aux élèves la richesse de la biodiversité, il est très facile de leur faire observer leurs propres différences : de poids, de taille ou de peau. On peut réfléchir aussi à la manière dont chacun interagit avec l’autre. Aucun enfant ne peut vivre seul ! Ensuite, rien de vaut une promenade dans les prairies, les jardins et même les espaces urbains, avec quelqu’un qui s’y connait. Pour soulever les pierres, regarder les feuilles pousser entre le moindre interstice, creuser un trou et compter les vers de terre… Appréhender la biodiversité, c’est aussi laisser venir les sensations, renifler l’odeur de l’humus, écouter le chant des oiseaux, repérer les traces de mammifères, voir l’eau couler…

Nadia Gorbatko

Pour en savoir plus :

« La biodiversité, c’est la vie ! » Denis Cheissoux et Frédéric Denhez, septembre 2010, 62 pages, 14€, éditions Hoëbeke, en partenariat avec les éditions Deyrolle. L’ouvrage a été édité avec le soutien du ministère de l’Environnement et des éco-maires.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.