60 millions d’euros seront débloqués sur trois ans pour permettre le passage de l’école au numérique. Luc Chatel en a fait l’annonce hier, jeudi, en inaugurant le Salon de l’Éducation. Chaque établissement se verra ainsi alloué un « chèque ressources », d’un montant allant de 500 à 2500 euros.

Par ailleurs, un « référent numérique » sera désigné dans chaque collège et chaque lycée. Il sera chargé de réaliser un diagnostic, de former ses collègues et d’être le lien avec tous les acteurs du numérique, notamment les collectivités, qui devront quant à elles parachever les efforts d’équipements. La France est classée au 8e rang européen pour l’équipement des établissements, mais seulement au 24e rang sur 27 pour l’usage qui en est fait.

Pourtant, chez eux, les adolescents sont déjà passés au numérique ! Selon une enquête réalisée auprès de 2000 collégiens de Charente-Maritime et révélée par le Parisien, plus de la moitié des élèves de 3e passent plus de trois heures par jour sur Internet. Les filles consacrent 80% de ce temps à envoyer des e-mails, chatter, consulter des blogs ou sur Facebook. Les garçons passent 70% de leur temps de connexion à jouer en ligne ou regarder des vidéos.

Seule une minorité des adolescents fréquente des sites aux contenus extrêmes. 16% des garçons et 2% des filles affirment se rendre très souvent sur des sites pornographiques. 28% des jeunes gens et 7% des jeunes filles fréquentent régulièrement des sites au contenu « choquant » voire « horrible ». Enfin, selon une autre enquête, 8% des mineurs ont déjà tenté leur chance à des jeux d’argent en ligne.