Pour la 12e année consécutive, le ministère de l’Economie, des Finances et l’Industrie accueille la Journée du Livre d’économie. A cette occasion, la ministre de l’économie Christine Lagarde remet le Prix du Livre d’Economie.

Dans le cadre de cette journée, pour la première fois, un Prix Lycéen a été décerné à un livre d’économie, particulièrement apprécié des élèves pour sa clarté et son accessibilité.

Depuis septembre, plus de 70 établissements ont participé à ce prix. Trois ouvrages, parus dans l’année écoulée, ont été proposés au ministre de l’Education nationale par le jury du prix du Livre d’Economie, après consultation de professeurs des lycées. Encadrés par leurs professeurs, les élèves de première et de terminale de SES et de STG des lycées participant, avec le soutien de l’association Lire la Société, ont lu les ouvrages proposés, puis sélectionné leur lauréat. Il s’agit de Christian de Saint-Etienne pour son livre Guerre et Paix au XXI siècle (éditions François Bourin, septembre 2010).

Luc Chatel, avant de décerner le prix, a insisté sur le fait que le livre retenu a pour qualité essentielle de « mettre l’économie à la portée des lycéens ». Le ministre a rappelé que cela faisait d’ailleurs partie de ses objectifs, et que c’est dans ce but que depuis septembre, tous les élèves de seconde ont une heure et demie de cours d’économie obligatoire par semaine.

L’économie ne doit plus être perçue comme une « discipline d’experts » a affirmé le ministre, indiquant que cela allait dans le sens de ce que veulent les Français et tout particulièrement les élèves, d’après un récent sondage Ipsos. Ils sont près de 9 sur 10 à juger ainsi que l’enseignement obli­ga­toire d’économie en seconde est « une bonne chose ».