Trois grands économistes, Patrick Artus, Jean-Hervé Lorenz et Olivier Pastré présentent dans Les Echos une « Déclaration de politique économique générale », alors que le Premier ministre François Fillon doit prononcer demain la sienne. Parmi leurs propositions, une réforme essentielle à conduire : celle de  » l’économie de la connaissance ». Pour les trois économistes , « améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche constitue le seul moyen […] d’enrayer le cercle vicieux de la désindustrialisation et de rivaliser de manière efficace aussi bien avec les Etats-Unis qu’avec les pays émergents ». En conséquence, ils demandent une augmentation des budgets en faveur de l’éducation et de la recherche.