Ngo Bao Chau, français d’origine vietnamienne qui a obtenu en août la médaille Fields, a échangé vendredi dernier avec quelque 500 lycéens scientifiques de Seine-Saint-Denis. La rencontre a pris place à l’université Paris-XIII, où Ngo Bao Chau a réalisé une partie de ses recherches, notamment son travail sur le « Lemme fondamental » qui lui a valu la prestigieuse médaille. Ngo Bao Chau a fait part de son parcours, avec une première année d’étude en France « extrêmement rude » alors qu’il maîtrisait mal le français. Il remercie toutefois la France d’avoir « nourri [sa] passion pour les mathématiques ». Il officie aujourd’hui comme professeur à Chicago, une situation que regrette la ministre de la Recherche Valérie Pécresse. Mais la ministre espère qu' »avec les nouveaux budgets, nous allons pouvoir retenir les chercheurs ».