L’info

Le rectorat de Lille refuse des cumuls d'activité à des instituteurs ayant indiqué ne pas vouloir être tuteurs pour enseignants stagiaires à la rentrée, une "discrimination pour délit d'opinion" que dénonce le Snes-FSU...

Le rectorat de Lille soupçonné de « vengeance ». Le Snes-FSU de Lille menace de saisir la Halde et la Cnil, suite au refus du rectorat d’accorder des autorisations de cumul d’activités à plusieurs enseignants qui n’ont pas souhaité être tuteurs pour enseignants stagiaires à la rentrée. « Le rectorat s’est servi de la pétition où les collègues ont exprimé leur intention de ne pas être tuteur, » explique Karine Boulonne, secrétaire académique du Snes-FSU. Cette décision est expressément mentionnée dans les courriers du rectorat. Devant cette « discrimination pour délit d’opinion », le syndicat compte « attaquer sur tous les fronts possibles ». D’autant que « les enseignants concernés ont souvent commencé à effectuer leur service complémentaire [des colles en prépa, des interventions dans le supérieur ou des heures d’enseignement en DAEU] car l’accord du rectorat pouvait être considéré comme tacite, sans refus exprimé dans le mois suivant la demande ». Les courriers du rectorat, bien que datés de fin septembre, ne sont en effet parvenus à leurs destinataires qu’à partir des vacances de la Toussaint.

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.