Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la Justice, a été chargé au début du mois d’août d’une « mission de réflexion et de propositions sur la prévention de la délinquance des jeunes ». Dans son rapport, remis hier au président, il préconise notamment de « responsabiliser les parents par rapport à l’école » et cite la « mallette des parents », de l’académie de Créteil, comme exemple de bonne pratique. Pour « construire une politique publique de la responsabilité parentale », l’Etat doit selon lui « assurer la formation des parents en généralisant les écoles de parents ». Pour lutter contre les difficultés d’intégration de certaines familles, il propose par ailleurs de rendre obligatoire la participation de certains parents d’élèves à « une mise à niveau linguistique et républicaine ».