Luc Chatel a annoncé vendredi sur BFMTV qu’il souhaitait mettre en place un soutien scolaire spécifique en sixième et cinquième, pour les élèves en difficulté en lecture ou calcul. Ce soutien pourrait être assuré dès la rentrée prochaine par des professeurs des écoles, « puisque c’est [leur] métier ». Avec ce projet, le ministre de l’Education réagit à la proposition de Jean-François Copé d’instaurer un examen d’entrée au collège : « Qu’est-ce que vous faites (…) des élèves qui n’ont pas ce diplôme ? Le redoublement n’est pas la réponse. »