Lefigaro.fr consacre aujourd’hui un article au prochain grand chantier de Luc Chatel : « l’évaluation des enseignants « . Elle passerait essentiellement par le chef d’établissement, d’après les propositions du ministre. Pour le SNES, cette perspective est totalement inenvisageable. En effet, souligne un inspecteur interrogé par lefigaro.fr, « c’est une question de légitimité ». Il explique ainsi que « beaucoup de principaux de collège sont d’anciens conseillers principaux d’éducation ». Et de poser la question suivante : « Vous imaginez un agrégé se faisant donner des leçons sur le contenu de ses cours ? ».