Royaume-Uni : Impact du plan d’austérité sur l’éducation

Tout comme la France, le Royaume-Uni a annoncé un plan de révision des politiques publiques, pour réduire son déficit colossal. Le Royaume-Uni dépense actuellement 43 milliards de livres(1) chaque année pour rembourser les intérêts de sa dette, soit davantage que son investissement public annuel dans les écoles d’Angleterre.

Dans le cadre du plan budgétaire 2010-2015 dévoilé le 20 octobre dernier, George Osborne, le chancelier de l’Échiquier (ministre britannique des finances et du trésor), a annoncé la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires, dont 40.000 enseignants.

Le plan d’austérité ménage relativement la petite enfance, le primaire et le secondaire. Le programme de crèches « Sure Start » est maintenu. A partir de 2012-2013, les enfants issus de milieux désavantagés bénéficieront dès l’âge de 2 ans de 15 heures d’éducation gratuites par semaine. Le programme « Building Schools for the Future » sera prolongé, pour permettre la reconstruction ou la rénovation de quelque 600 écoles. L’âge de fin de scolarité obligatoire devrait être fixé à 18 ans, contre 16 actuellement.

Le financement de l’enseignement supérieur hors recherche sera par contre réduit de 40% sur 5 ans, passant de 7,1 à 4,2 milliards de livres.

Pour compenser cette perte, les universités pourraient bientôt fixer librement le montant des frais de scolarité (actuellement limités à 3.290 livres par an), avec une redevance gouvernementale qui sera prélevée sur les frais au-delà d’un seuil de 6.000 livres. C’est du moins la préconisation de Lord John Browne, auteur d’un rapport sur le financement de l’enseignement supérieur, rendu public le 12 octobre. Pour éviter que les étudiants croulent sous les dettes, il propose que les diplômés ne commencent à rembourser leurs prêts étudiants que lorsqu’ils toucheront un salaire de 21.000 livres par an.

Note(s) :
  • (1) 1 livre sterling = 1,12 euro
Source(s) :
  • direct.gov.uk,
  • The Guardian - 12 et 19 octobre,
  • Cambridge News - 22 octobre

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.