Pourquoi ce projet de péniche pédagogique ?

J’ai imaginé ce projet il y a vingt ans alors que l’on ne parlait pas encore de développement durable. Mon idée était de sensibiliser les élèves au milieu fluvial en leur faisant prendre conscience de la fragilité de leur environnement. La péniche m’est apparue comme un excellent support pédagogique. Elle permet aux enseignants, à l’occasion d’une navigation sur le Rhône ou la Saône, d’aborder une grande variété de thématiques : « l’eau, un bien précieux à conserver », « la vie au bord de l’eau » (la faune et la flore), « l’eau patrimoine » (les écluses et l’histoire du transport fluvial) ou encore « l’eau dans le paysage » (la lecture du paysage et l’aménagement du territoire). Nous sommes en mesure d’accueillir deux classes, soit 52 élèves, leurs enseignants et accompagnateurs.

En quoi votre péniche sert-elle également de support à la sensibilisation au développement durable ?

Depuis quelques années, notre péniche est équipée d’une station d’épuration biologique. Nous expliquons aux enfants comment elle fonctionne et nous évite de rejeter des eaux grises (1) comme le font actuellement la quasi-totalité des bateaux naviguant sur le Rhône. On y pratique aussi le tri sélectif. Enfin, dès la fin du mois de novembre, les douches seront équipées d’un petit compteur qui permettra aux élèves de mesurer l’eau qu’ils consomment. Et puis, un bateau est une très bonne école de la citoyenneté ! C’est un espace restreint où il faut apprendre à vivre ensemble, à se respecter et à avoir du plaisir à partager des moments de découverte et d’apprentissage. La péniche est un lieu de vie privilégié pour acquérir les connaissances, les valeurs et les comportements nécessaires pour participer à l’éducation de chaque écocitoyen.

Comment les enseignants peuvent-ils monter un projet autour de la péniche ?

Nous leur fournissons un guide qui leur permet de définir avec l’équipe pédagogique le projet qu’ils souhaitent développer pendant le séjour. Ensuite, nos éducateurs sont là pour les accompagner tout au long du séjour. Généralement, les enseignants continuent à exploiter en classe cette exploration au fil de l’eau. Cela donne souvent lieu à de très beaux travaux de restitution, sous forme de panneaux, de maquettes, ou même de petits reportages photos et vidéos.

 

Estelle Nouel