La ministre allemande de l’Education, Annette Schavan, a annoncé le 18 octobre dernier un projet de loi visant la reconnaissance des diplômes étrangers en Allemagne. Le texte, en cours d’élaboration, prévoit une procédure de reconnaissance de moins de trois mois, et ciblerait avant tout les métiers de la santé et des soins, de l’artisanat, et des emplois dans la formation. Il devrait permettre le recrutement de 300.000 travailleurs qualifiés. En parallèle, le ministre de l’Economie Rainer Brüderle a fait part d’un projet de plate-forme internet, pour que les employeurs découvrent rapidement l’équivalence allemande des formations étrangères. Les deux projets devraient être opérationnels avant la fin de l’année, assurent les deux ministres.

L’Allemagne souffre actuellement d’une pénurie de main d’oeuvre qualifiée. Le pays a en outre connu un solde migratoire négatif en 2009 (plus d’émigration que d’immigration).